Toute l'actualité des
  technologies numériques
 
 
-  
accueil
 
 
 
Posté le (21-01-2013)
Retour
Bye bye iGoogle...
   
   
 
   
Le « nettoyage de printemps », c'est ainsi que l’appelle Google sur son blog officiel. Il a débuté avec la reprise des commandes par Larry Page au poste de CEO en avril 2011 et il s’attaque aujourd’hui à la fermeture de cinq autres services, dont un qui affectera surement le plus grand nombre d’utilisateurs depuis le début des suppressions : iGoogle.



 
Alors, qui sont les heureux gagnants?  
   

Tout d'abord, iGoogle, le portail web personnalisable, lancé en mai 2005, qui permettait d'avoir sur une seule page des flux d'informations continus (notamment des flux RSS), des jeux, des services personnalisés (Agenda, météo, Gmail...) ou encore différents modules de type widget. Sa fermeture complète est fixée au 1er novembre 2013.

Google Vidéo est lui aussi en voie de suppression (fermeture définitive pour le 20 août 2013). En effet, l'hébergeur de vidéos, submergé par l'énorme YouTube n'acceptait déjà plus l'upload de vidéo depuis 2009!

Pour finir, trois autres services, moins connus, connaitront le même sort: lapplication de recherche Google pour les smartphones Symbian, le widget Google Talk Chatback et Google Mini, un moteur de recherche pouvant indexer jusqu’à 300 000 documents.





 
Mais pourquoi ces suppressions de services?  
   

Quand il est question de revoir ses priorités, Google ne fait pas dans la demi-mesure... D’après Matt Cutts, porte parole de Google en matière de référencement, Google essaye de sans cesse rester au goût du jour, d’innover et de garder un temps d’avance sur ses concurrents.

Si une idée ne marche pas (ou plus), que les concurrents sont trop avancés sur une technologie, il est parfois plus facile et moins couteux de fermer un projet plutôt que d’essayer de rattraper son retard. Google préfère alors supprimer le service afin de ne pas gaspiller de ressources et de les affecter à un autre projet, plus rentable.

Le nombre de projets et services abandonnés ou supprimés (ou en voie de suppression) s'élève maintenant à 35.


 
Quelle finalité pour ce "Nettoyage"?  
   

L'objectif est de se focaliser sur des produits d'actualité, innovants, et de proposer de la qualité. Pour cela, alléger le nombres de services proposés ne répondant plus au exigences et à la politique de Google est nécessaire.


Ces changements permettent par la même occasion à la firme d'intégrer leur réseau social Google+ et ses nombreuses fonctionnalités, dont certaines peuvent tout à fait remplacer des services supprimés récemment. Quoi de plus cohérent?

Google sera également plus centré sur le développement d'autres produits comme Jelly Bean (dernière version d'Android), Google Play (boutique en ligne Google) ou encore les tablettes et smartphones Nexus. Selon le géant américain, de "belles technologies qui amélioreront la vie de tous".
 
 
   
 
 
 
 
    Retour
 
 
 
   
  > Bréves  
   
  Nouvel exemple de phishing: votre compte iTunes serait "bloqué"!
Posté le 23-05-2014
 
  Snapchat nous aurait-il trompé ?!
Posté le 08-05-2014
 
  Wetransfer: simple et rapide pour l'envoi de gros fichiers
Posté le 11-10-2013
 
  Google Play
Posté le 17-05-2013
 
  Qu’est-ce qu’un Net Pc ?
Posté le 13-03-2013
 
  Food reporter : Quand les gourmands ont leur propre réseau social !
Posté le 22-01-2013
 
  Kim Dotcom en dévoile un peu plus sur Mega
Posté le 15-01-2013
 
  iPhone : La règle des trois 5
Posté le 26-09-2012
 
  Mise à jour Jelly Bean pour le Samsung Galaxy 3S
Posté le 17-09-2012
 
  Sortie de l'iPhone 5 le 21 septembre en France
Posté le 13-09-2012
 
 
 
   
  > Archives  
   
  Evolution et mauvaises utilisations de l'email
Posté le 23-05-2012
 
 
   
 
 
 
Identifiant :  Mot de passe : 
Mentions légales  | 
Réalisation ADITEL