Toute l'actualité des
  technologies numériques
 
 
-  
accueil
 
 
 
Posté le (23-05-2012)
Retour
Evolution et mauvaises utilisations de l'email
   
   
 
   
Du bon usage du mail

De plus en plus plébiscité, il est devenu le mode de communication chouchou et multi-usages. Permettant de véhiculer des informations précises ou informelles, d’envoyer son reporting à son supérieur ou encore de coordonner des plannings ou d’échanger de façon quasi-simultanée, il a su montrer sa suprématie et devenir indispensable. Aujourd’hui, un ordinateur tombe en panne dans une entreprise et l’état de siège est instantanément décrété.Mais son utilisation est-elle si bénéfique qu’on le prétend ?

Un système moins intrusif

On dit favoriser l’usage du mail, car il rend les échanges plus rapides et plus efficaces.
Le fait qu’il soit asynchrone est notamment apprécié, car il est possible de différer le moment de sa réponse. Un gain de temps qui permettrait de rester concentré sur ses tâches.
Non intrusif me dites-vous ? Moins chronophage que le téléphone ou les contacts directs ?
Et qu’en est-il alors des dizaines de mails reçus chaque jour et qui font biper votre messagerie à chaque nouvel entrant ? Qu’en est-il également de la quantité faramineuse d’informations qu’il vous faut traiter et de votre messagerie qu’il faut trier tous les 15 jours sous peine d’implosion ?
Le caractère non-intrusif de l’e-mail est donc remis en cause par les sociologues qui évoquent même une surcharge informationnelle pouvant porter préjudice à l’activité. On est aujourd’hui dans un trop-plein d’informations et de sollicitations, mais aussi dans l’immédiateté, ce qui est finalement néfaste à la bonne avancée du travail.

Du côté de la vie personnelle

Certains l’ont bien compris, grâce aux smartphones et autres tablettes, les mails sont accessibles 24/24 heures et 7/7 jours. On est ainsi joignable à chaque instant, week-ends et jours fériés inclus, et on peut rapidement être envahi si l’on n’y prend pas garde. On veut être connecté en permanence pour être certain de ne rien rater et être toujours au courant, quitte à sortir en trombe de réunion pour répondre de suite au dernier mail reçu.

Et la communication orale ?

Que celui qui n’a pas envoyé un e-mail pour éviter d’aller dans le bureau voisin se dénonce !
Ce gain de temps est de plus en plus mis en doute, d’autant qu’il peut également engendrer quelques malentendus. En effet, le mail ne véhicule pas les codes de la communication orale. Absence de gestes, d’intonations, d’indices contextuels qui peuvent gêner la bonne transmission du message et les échanges humains.

Autrefois gratifiée, l’utilisation de l’e-mail est de plus en plus critiquée. Et si finalement la solution était d’allier le monde moderne du mail aux pratiques plus classiques de l’échange direct ?
 
 
   
 
 
   
 
 
   
 
 
   
 
 
 
 
    Retour
 
 
 
   
  > Bréves  
   
  Nouvel exemple de phishing: votre compte iTunes serait "bloqué"!
Posté le 23-05-2014
 
  Snapchat nous aurait-il trompé ?!
Posté le 08-05-2014
 
  Wetransfer: simple et rapide pour l'envoi de gros fichiers
Posté le 11-10-2013
 
  Google Play
Posté le 17-05-2013
 
  Qu’est-ce qu’un Net Pc ?
Posté le 13-03-2013
 
  Food reporter : Quand les gourmands ont leur propre réseau social !
Posté le 22-01-2013
 
  Kim Dotcom en dévoile un peu plus sur Mega
Posté le 15-01-2013
 
  iPhone : La règle des trois 5
Posté le 26-09-2012
 
  Mise à jour Jelly Bean pour le Samsung Galaxy 3S
Posté le 17-09-2012
 
  Sortie de l'iPhone 5 le 21 septembre en France
Posté le 13-09-2012
 
 
 
   
  > Archives  
   
  Evolution et mauvaises utilisations de l'email
Posté le 23-05-2012
 
 
   
 
 
 
Identifiant :  Mot de passe : 
Mentions légales  | 
Réalisation ADITEL